top of page
djdjdf.png

Carnet d'atterrissage

A la manière d'un carnet de bord, l'équipe du Collectif Rivage a documenté le bourgeonnement de l'expérimentation "Où atterrir ?" pendant 2 années entre 2021 et 2023.

Carnet d'atterrissage

A la manière d'un carnet de bord, l'équipe du Collectif Rivage a documenté le bourgeonnement de l'expérimentation "Où atterrir ?" entre 2021 et 2023.

by-nc-sa.eu.png

L'assemblage

L'assemblage des participant.es, de l'équipe et des partenaires

La phase d'assemblage permet de réunir les acteur.rices essentiel.les à l'expérimentation "Où atterrir ?" : des citoyen.nes, des agents et des élu.es avec une équipe pour mener les ateliers, et des partenaires pour soutenir et se saisir des effets de l'expérimentation pour revitaliser l'action publique. 

En janvier 2021  Loïc et Maëliss participent au projet-pilote " Où atterrir ?" et proposent d'initier un premier bourgeonnement de l’expérimentation dans la métropole bordelaise avec le Collectif Rivage. Ils sont soutenu.es par Chantal Latour puis par Bruno Latour qui leur remet le “Vadamecum à l’adresse de ceux qui voudraient reproduire l’expérience” et proposent de les accompagner dans cette nouvelle aventure. Par la suite, le Collectif Rivage fait appel à l’accompagnement méthodologique de Chloé Latour de

S-Composition et des membres du consortium “Où atterrir ?”qui viennent à plusieurs reprises soutenir le bourgeonnement bordelais. 

 

En février 2021 le Collectif Rivage commence par tisser des relations sur le territoire girondin où ils habitent :

avec les acteurs artistiques (les artistes, les scènes culturelles, les lieux associatifs et les écoles supérieures d’arts), avec les acteurs scientifiques (les chercheur.ses, les comités scientifiques régionaux, les centres de cultures scientifiques), et avec les acteurs politiques (les agents et les élu.es des collectivités territoriales).

 

L’enjeu de ce tissage est de créer les meilleures conditions : 

 

  • pour constituer une équipe avec les compétences artistiques et psycho-sociales pour animer les ateliers, créer de nouveaux dispositifs et accompagner les participant.es dans le processus d’enquête.

  • pour que les habitant.es, les agents et les élu.es participent aux ateliers afin que l’expérimentation leur soit utile.

  • pour que le caractère expérimental du projet bénéficie de soutiens logistiques et financiers pour mener les hypothèses de départ de Bruno Latour à terme : revitaliser le cercle politique avec le processus de doléance.

 

Dans cet objectif, Loïc et Maëliss proposent à chaque acteur.rice de participer aux ateliers pour prendre part à l’expérimentation et à son développement. 

En mars 2021  Chantal Latour commence par mettre Loïc et Maëliss en lien avec Valérie Philippin, chanteuse lyrique, pédagogue et grande amie de Chantal, installée en Gironde avec sa compagnie Territoires de la Voix. Loïc et Maëliss ont la chance de collaborer avec Valérie, qui rejoint l’équipe en tant qu’artiste-médiatrice pour animer les ateliers entre septembre 2021 et mars 2022. 

Bruno Latour oriente Loïc et Maëliss vers Marion Albert, artiste-chercheuse et diplômée de SPEAP (Sciences Po Ecole des Arts Politiques). Ils se rencontrent pendant l’été au Centre d'art de Nègrepelisse où Marion mène ses recherches sur la rivière de l’Aveyron. Marion accepte de rejoindre l’équipe pour participer à la création de nouveaux dispositifs et pour remplir le précieux rôle de scribe.

LoicChabrier_OAStJunien_21sept2021_web (110) (2).jpg

En avril 2021 Loïc et Maëliss vont à la rencontre de

Sylvie Violan et Hélène Debacker, respectivement directrice et directrice adjointe de la Scène nationale Carré-Colonnes à Saint-Médard-en-Jalles. 

Le projet de la Scène nationale qui articule création artistique et transformation écologique rejoint la démarche de “Où atterrir ?” . L’équipe de Sylvie Violan, dont Amance Riquois-Tilmont, Bénédicte Brocard, Maxime Robert, Laurent Ferron, Meggy Cosson, Nicolas Chabrier, Emma Dalla Santa, ainsi que toute l'équipe, apporte le soutien au projet et crée les bonnes conditions nécessaires à son bourgeonnement. 

La Scène nationale assure dans un premier temps la production déléguée entre septembre et décembre 2021, et finance et accueille également le projet jusqu’en 2023. 

Les membres de l’équipe de la Scène nationale participent à l’expérimentation, dont Sylvie Violan et Hélène Debacker entre 2021 et 2022.

Le Collectif Rivage va à la rencontre des habitant.es, agents et élu.es de la commune en participant aux arpentages philosophiques, au semis de printemps et au forum des associations. Ils animent un atelier avec l’ensemble de l’équipe de la Scène nationale et rencontrent Bruno Cristofoli et Françoise Fize, tous les deux élu.es à la mairie de Saint-Médard-en Jalles. Ces derniers rejoignent l'expérimentation et participent aux ateliers.

LoicChabrier_OAStJunien_21sept2021_web (51) (1).jpg
LoicChabrier_OAStJunien_21sept2021_web (49) (1).jpg
2021-05-18_les semis de printemps carré-colonnes (3).jpg

Au printemps 2021  Loïc et Maëliss échangent également avec Colin Brown, coordinateur du comité scientifique régional Futurs-ACT, Yohana Cabaret d’AcclimaTerra et Vincent Bretagnolles d’Ecobiose qui soutiennent le projet et s’engagent à mettre en lien les participant.es qui le souhaitent avec des personnes ressources, membres des comités scientifiques.

 

Ils rencontrent aussi Marc Halpert, Vincent Jouanneau et Marianne Pouget de Cap Sciences, Centre de Culture Scientifique, Technique et Industrielle, qui, très intéressé.es par la démarche, accueillent les ateliers “Où atterrir ?” entre 2022 et 2023.

Toujours au printemps 2021 Loïc et Maëliss rencontrent Camille Choplin, élue à la démocratie permanente, la vie associative et la gouvernance par l’intelligence collective de la Mairie de Bordeaux. 

La démarche “Où atterrir ?” rejoint les enjeux écologiques et démocratiques sur lesquels la nouvelle équipe municipale souhaite travailler. La délégation de la Culture s’associe au projet et soutient financièrement l’expérimentation “Où atterrir ?”.

Camille Choplin, avec Marie-Julie Poulat, conseillère municipale déléguée pour la veille et la diffusion des pratiques et cultures démocratiques, participent personnellement aux ateliers “Où atterrir ?”. La Mairie de Bordeaux soutient financièrement l'expérimentation et participe à son essaimage au sein de la Ville.

Pour rencontrer les citoyen.nes des différents quartiers de la ville, Maëliss et Loïc participent au Parlement mobile, installé chaque semaine dans chacun des 8 quartiers de Bordeaux et y rencontrent de nombreux citoyen.nes, agents et élu.es avec qui ils tissent des liens.  

Ils font aussi la connaissance de Marie-Pierre Rassat chargée de l'action culturelle des bibliothèques de Bordeaux et proposent des permanences dans plusieurs bibliothèques de la ville de Bordeaux aux Capucins, Flora Tristan et Mériadeck. En collaboration avec les équipes, ils présentent l'expérimentation "Où atterrir ?" aux habitant.es. Par la suite, il participe à la Fabrique du citoyen sur le thème de l'esprit critique pour y partager leur enquête.

 

20210520135013-ac3i8682.jpg
musee-cap-sciences-gratuit-bordeaux.jpg
22-03-26 Carré Pierre_Planchenault (62).jpg
57034400-42329704.jpg
assises de la democratie permanente.png
IMG_20210828_111118.jpg
IMG_20210828_115339.jpg
2022-03-12_atelier3 halle des douves (2).jpg

Loïc et Maëliss rencontrent Juliette Roiné, médiatrice culturelle de la Manufacture CDCN Bordeaux - La Rochelle pendant une formation proposée par l’IDDAC. Ils échangent par la suite avec Lise Saladin, directrice adjointe de la Manufacture CDCN Bordeaux-La Rochelle, qui rejoint le projet de bourgeonnement et soutient financièrement l’expérimentation entre septembre et décembre 2021, et accueille les résidences et les ateliers jusqu’en juin 2022. Lise Saladin met également Loïc et Maëliss en lien avec la compagnie La Tierce pour co-animer les ateliers et développer de nouveaux protocoles associant le mouvement au processus d’enquête.

 

Loïc et Maëliss rencontrent alors Séverine Lefèvre, Sonia Garcia et Charles Pietri de la Tierce dans leur bureau qu’ils partagent avec Book on the Move. Séverine Lefèvre accepte de rejoindre l’équipe en tant qu’artiste-médiatrice pour animer les protocoles artistiques et pour créer de nouveaux dispositifs associant le mouvement et le processus d’enquête entre 2021 et 2023.

 

Suite à un entretien avec Kirten Lecoq, coordinatrice de La Halle des Douves, le Collectif Rivage adhère à l’association et y propose un atelier en mars 2022.

 

manufacture-de-chaussures-bordeaux.jpg

En mai 2021, ils rencontrent aussi Philippe Sanchez de l’IDDAC, ainsi que Fabienne Moreau en charge des projets art et environnement au département de la Gironde qui rejoint les ateliers “Où atterrir ?”.

 

Pendant le festival des arts et de la parole Chahuts, où Maëliss et Loïc sont bénévoles, ils font la connaissance de la talentueuse Amance Riquois-Tilmont, qui rejoint l’équipe de la Scène nationale Carré-Colonnes et accompagnent à la production le projet “Où atterrir ?” depuis.

Toujours pendant le festival Chahuts, Loïc et Maëliss rencontrent Laura Bazalgette, metteure en scène, réalisatrice et monteuse, qui accepte de documenter les premiers ateliers conférences animés par Bruno Latour et Soheil Hajmirbaba en septembre 2021.

Ils font aussi la connaissance d'Elisabeth Sanson qui dirige le festival Chahuts et qui rejoint l'expérimentation. A l'issue de la première année, Elisabeth prend la direction de l'Abbaye de Noirlac. Dans le cadre de la réalisation des paysages sonores, le Collectif Rivage est accueilli à Noirlac au printemps 2023.

 

Le Collectif Rivage rencontre ensuite Simon Bourdeillette et s'associe ensuite à l'Utopia Collectif Cinéma pour réaliser la documentation de l'ensemble des ateliers entre décembre 2021 et mai 2023.

Pendant le Forum de la Culture organisé par la Mairie de Bordeaux, Maëliss fait la connaissance d'Isabelle Ellul grâce à Amance avec qui elle collabore dans plusieurs projets : association DISPLAY et ANTENNES. Isabelle rejoint les ateliers et soutient le développement du projet avec l’association ANTENNES.

D93K3713.jfif
350314485_5976547052455066_2309805826250813083_n.webp
HEADER_SITE_VISUEL_Plan-de-travail-1.png
23-05-28 Noirlac paysage sonore_HD-69 (1).jpg

En juin 2021, Loïc et Maëliss rencontrent Caroline Bourhis avec qui ils échangent sur les possibilités de partenariat avec la Maison écocitoyenne. 

Le Collectif Rivage candidate l’année suivante  à l’appel à projet “Vers un territoire agissant en faveur de la transition écologique et solidaire”, accompagné par Marina Bellanger dans la constitution du dossier et bénéficie du soutien de la Maison écocitoyenne pour les ateliers “Où atterrir ?” à Cap Sciences. 

En juillet 2021, suite à la rencontre avec Dominique Pasqualini, directeur de L’Ecole supérieure des Beaux-Arts de Bordeaux et les enseignants Marie-Anne Saint-Hubert et Franck Houndégla, l’expérimentation “Où atterrir ?” rejoint le parcours Zone 51 entre janvier et mai 2022.

Chantal Latour met Loïc et Maëliss en lien avec Delphine Veaudor de l'équipe du Festival International de Journalisme de Couthures-sur-Garonne où ils interviennent pour présenter l'expérimentation "Où atterrir ?".

Loïc et Maëliss vont ensuite à la rencontre de Mathilde Flouroux-Larrat et Clément Garnung qui font vivre le tiers lieu l'Usine Végétale. Ils participent avec la Scène nationale Carré-Colonnes à la rencontre des acteurs de la culture et de l'environnement pendant la nuit des Forêts. Par la suite, ils présentent l'expérimentation "Où atterrir ?" à l'ensemble des associations qui animent l'Usine Végétale : Cargo 109, la Cantine 209.

 

festival-journalisme-couthures.png
Copie-de-Affiche-bivouac_page-0001.jpg

En août 2021, Loïc et Maëliss découvrent les travaux d’Aline Wiame, philosophe et maîtresse de conférence à l’Université Jean-Jaurès de Toulouse et proposent de se voir pendant l’été pour lui proposer une collaboration. La pratique philosophique d’Aline, issue du Geco à Bruxelles et nourrie par l’héritage d’Isabelle Stengers, de Didier Debaise et de Bruno Latour, enrichit les hypothèses posées dans ”Où atterrir ?” sur les enjeux esthétiques et les modes d'existence à l'œuvre dans l’expérimentation.

Aline rejoint l’équipe et intervient dans les ateliers menés à l’EBABX, participe aux ateliers du bourgeon bordelais et rejoint officiellement le Collectif Rivage en janvier 2023.

 

Après avoir échangé pendant les semis de printemps au jardin secret de la Scène nationale Carré-Collones, Loïc et Maëliss présentent l’expérimentation “Où atterrir ?” à Gwénaëlle Groussard, conseillère théâtre de la DRAC qui les encourage à poursuivre la démarche.

 

Anne Rumin et Pascale Bosboeuf orientent Loïc et Maëliss vers Julie Chabaud et Julie Roturier de la mission Agenda 21 du Département de la Gironde, et Gilles Garcia de la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL), membres de LaBase, laboratoire d’innovation publique territoriale.

 

Julie Chabaud, Julie Roturier et Gilles Garcia rejoignent les ateliers et participent à la création de nouveaux rôles et dispositifs au sein de l’expérimentation “Où atterrir ?”.

immeuble Gironde086_0.jfif
22-12-12 atelier_labase_oeuvreplateforme_HD-7.jpg
22-12-12 atelier_labase_oeuvreplateforme_HD-3.jpg

A l’automne 2021, le Collectif Rivage répond avec LaBase (Agenda21, DREAL et SGAR) à l’appel à défis “Pour une action publique co-construite avec les usagers et les agents” de la Direction Interministérielle de la Transformation Publique (DITP) qui permet de mener à terme les hypothèses de “Où atterrir ?” sur le cercle politique et déployer l’expérimentation jusqu’en juin 2023.

 

Dans ce cadre, le Collectif Rivage rencontre Ariane Epstein, responsable du pôle design et directrice des projets design de la DITP, et s’engage à fournir plusieurs livrables et à les diffuser pour qu’ils puissent participer à l’essaimage et à l’enrichissement de l’expérimentation :

 

  • un Carnet d'atterrissage, qui rassemble la méthodologie des ateliers menés depuis septembre 2021 jusqu’en 2023

  • l’Atlas des cartes d’atterrissage, une oeuvre-plateforme numérique développée avec le collectif de designers graphiques Figures Libres

  • une auto-évaluation menée par l’équipe avec les participants qui rassemble les apprentissages du bourgeon pour enrichir l’essaimage. L’équipe a bénéficié de l’accompagnement de l’Agence Phare mandatée par la DITP.

 

Dans le cadre de l’appel à défis “Pour une action publique co-construite avec les usagers et les agents”, le Collectif Rivage reçoit un soutien important de la DITP et bénéficie du soutien de LaBase, laboratoire interinstitutionnel d’innovation publique territoriale qui accueillie les ateliers et l’équipe en résidences. Des ateliers de prototypage pour l’Atlas sont également été réalisé avec les participant.es au sein du labo. 

Par la suite, le Collectif Rivage anime des ateliers de présentation "Où atterrir ?" aux Urgences démocratiques organisées par le Département de la Gironde et participe à la vie du laboratoire, comme l'anniversaire des 5 ans de LaBase.

Ensemble ils interviennent pendant le colloque "Où en est l'innovation publique ?" organisé par l'INSP le 23 novembre 2022 à Paris.

2022-03-28_urgences démocratiques labase (7).jpg
2022-06-29_copil labase (1).jpg
visuel_colloque_innovation_publique_11-2022 (1).png
les urgences démocratiques - Loïc Chabrier & Maëlls Le Bricon 2.jpg

Au printemps 2022, dans le cadre de l’appel à projet “Culture Connectées”, Loïc et Maëliss s’entretiennent avec Franck Cabande de la Région Nouvelle Aquitaine et Gwenaëlle Groussard de la DRAC qui les accompagnent dans leur candidature. Par la suite, le Collectif Rivage est lauréat de l’appel à projet et bénéficie du soutien de la Région Nouvelle Aquitaine et de la DRAC pour développer l’Atlas des cartes d’atterrissage et la mise en récit des enquêtes de l’expérimentation “Où atterrir ?”. Ils s'associent au collectif Figures Libres et au créateur sonore Clément Bernardeau pour la réalisation des paysages sonores.

Entre septembre 2021 et juin 2023 le bourgeon “Où atterrir ?”  rassemble 256 participant.es dont 64 enquêteur.rices qui mènent des actions et des doléances sur leur terrain de vie.

2023-05-06 atelier cap sciences_HD-59 (4).jpg
©_Pierre_PLANCHENAULT-04012 (2).jpg
bottom of page